Le lièvre d’Europe

Le lièvre d’Europe possède de plus longues oreilles et de plus grandes pattes que son cousin, le lapin de garenne. Et il court beaucoup plus vite !

Comment le reconnaître ?
Son signe particulier

Pour échapper à un prédateur, le lièvre d’Europe peut atteindre la vitesse de 80 kilomètres à l’heure et faire des virages à 90 degrés !

Son menu

Le lièvre d’Europe est herbivore : il se nourrit de plantes sauvages mais aussi cultivées (légumes, céréales…). L’hiver, il peut manger l’écorce des arbustes s’il manque de nourriture.

Sa maison

Présent dans les plaines cultivées, les bois et la garrigue, le lièvre d’Europe n’habite pas dans un terrier. Cet animal solitaire s’abrite dans un gîte : une cuvette peu profonde creusée dans les herbes ou la terre. Il en sort surtout le soir pour aller se nourrir.

Ses petits

En période de reproduction, les mâles (les bouquins) s’affrontent comme des boxeurs ! On appelle cela le « bouquinage ». La femelle (la hase) fait plusieurs portées par an. Les levrauts naissent avec des poils et les yeux ouverts. Ils restent cachés dans leur gîte.