L’hermine

Fine et élancée, l’hermine est une grande sportive : elle court super vite, saute, nage, grimpe… et se dresse sur ses pattes arrière quand elle est à l’affût !

Comment la reconnaître ?
Son signe particulier

En hiver, changement de couleur ! Avec son pelage devenu blanc, l’hermine se confond avec la neige pour échapper à ses prédateurs.

Son menu

L’hermine est carnivore. Cette redoutable chasseuse fouille les terriers des rongeurs pour y trouver son repas favori. Elle repère ses proies à l’odeur ! Elle peut aussi se nourrir de lapins, lézards, escargots, grenouilles…

Sa maison

L’hermine est présente en montagne, dans le bocage, à la campagne, en lisière de forêt… Elle fréquente aussi les jardins. Elle est solitaire, mais la femelle vit souvent avec ses petits. Elle se réfugie dans un terrier, le creux d’un arbre ou sous un tas de pierres. Son territoire comporte plein de cachettes !

Ses petits

Elle se reproduit au printemps-été. À cette période, elle est alors facilement observable, car elle est moins méfiante. Les petits (5 en moyenne) viennent au monde l’année suivante, dans un nid aménagé sous des branches ou des pierres.