L’hirondelle rustique

Tu appelles peut-être l’hirondelle rustique par son ancien nom : « hirondelle de cheminée ». Sa queue longue et échancrée est un bon moyen de la distinguer des autres hirondelles…

Comment la reconnaître ?
Son signe particulier

Elles se posent par centaines sur les fils électriques, laissant dépasser les deux longs « filets » de leur queue !

Son menu

L’hirondelle rustique chasse en plein vol : elle capture des insectes volants et de petite taille.

Sa maison

Campagne, champs, zones humides… Au printemps, les couples d’hirondelles rustiques aiment revenir chaque année au même endroit pour nidifier. Quand les petits ont quitté le nid, les hirondelles se regroupent le soir dans des roselières (des zones de marais, d’étangs… dans lesquelles poussent des roseaux). À l’automne, la colonie migre vers les pays chauds, afin d’y trouver des insectes à se glisser dans le bec durant l’hiver !

Ses petits

Le couple s’installe dans un endroit abrité, comme une grange ou sous une poutre. Il y construit un nid en forme de demi-coupe avec de la boue et de l’herbe. La femelle pond de 3 à 5 œufs, qu’elle couve presque seule.