Le sanglier

Doté d’un excellent odorat, le sanglier flaire et retourne la terre à la recherche de nourriture. Un vrai bulldozer !

Comment le reconnaître ?
Son signe particulier

Pour se rafraîchir et se débarrasser des parasites accrochés à ses poils, il se roule dans une flaque de boue (la souille), puis se frotte contre un arbre pour se laver.

Son menu

Le sanglier est omnivore : il mange de tout, avec une préférence pour les végétaux. La nuit, dans les bois ou en plaine, il sort en quête de glands, champignons, châtaignes ou céréales. Il adore aussi fouiller le sol avec son groin pour y déloger des vers de terre ou des racines. Il peut occasionner de gros dégâts dans les cultures agricoles.

Sa maison

Le sanglier vit en forêt, dans une bauge : un creux dans le sol à l’abri d’un roncier, d’une haie touffue ou d’un fourré. La femelle (la laie) vit avec ses petits, au sein d’une compagnie dirigée par une laie meneuse. Les mâles, plus solitaires, font bande à part !

Ses petits

La laie met bas deux fois par an, de 2 à 10 marcassins dans une cachette dans les buissons : le chaudron. À la naissance, les marcassins portent un « pyjama » rayé beige et brun.