Clique sur les détails de ce paysage montagnard et réponds aux questions sur les espèces qui le peuplent !

Question

L’« étage » le plus élevé de la végétation montagnarde est la haute montagne. On l’appelle aussi :
L’étage volcanique.
L’étage nival.
L’étage supérieur.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la B.

L’étage nival est situé à plus de 3 000 mètres d’altitude, au-dessus des alpages, des forêts et de la vallée (du haut vers le bas). En haute montagne, on ne trouve pas de forêts ni de pelouses alpines. Seulement des rochers avec des mousses, des lichens et des neiges persistantes.

Question

Quelle est la particularité du mélèze ?
C’est le seul conifère qui perd ses aiguilles en automne.
Il vit 10 ans puis meurt.
À l’origine, c’était un arbre des pays chauds.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la A.

Le mélèze est le seul conifère d’Europe à perdre ses aiguilles en automne. Comme les arbres feuillus, dont les feuilles tombent, les aiguilles du mélèze jaunissent, rougissent et brunissent avant de tomber. Mais c’est bien un conifère : il porte des cônes.

Question

Comment l’édelweiss lutte-t-il contre le gel ?
Il ferme ses pétales pendant l’hiver.
Il pousse dans les terriers des marmottes.
Ses pétales sont couverts d’un duvet chaud.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la C.

L’édelweiss lutte contre le gel grâce à ses pétales recouverts d’un duvet qui garde la chaleur. Heureusement, car cette fleur qu’on appelle aussi « étoile des glaciers » pousse entre 2 000 et 3 000 mètres d’altitude, où il fait frisquet !

Question

Avec quel outil certains professionnels récoltent-ils les myrtilles ?
Un peigne.
Un sécateur.
Une épuisette.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la A.

Si les amateurs récoltent les myrtilles à la main, certains professionnels utilisent un « peigne » : un petit panier équipé de dents. La cueillette des myrtilles est très réglementée : on n’a pas le droit de cueillir les myrtilles quand on veut, d’en cueillir beaucoup… et à certains endroits, l’usage du peigne est même interdit.

Question

De quoi se nourrit le gypaète barbu ?
D’animaux qu’il chasse.
D’os d’animaux morts.
De fromage de montagne.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la B.

Le gypaète barbu est un charognard qui se nourrit d’os d’animaux morts. Pour repérer son repas, ce rapace vole en général assez bas. Lorsque les os sont trop gros pour être avalés, il s’envole avec et les laisse tomber pour les briser !

Question

Comment le tétras-lyre se protège-t-il du froid, l’hiver ?
Il se construit une sorte d’igloo.
Il se blottit contre un ours.
Il migre en Afrique.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la A.

L’hiver, pour se protéger du froid et des prédateurs, le tétras-lyre vit dans une sorte d’igloo : un tunnel enfoui sous la neige. Il sort le matin et le soir pour chercher de la nourriture : des aiguilles de résineux ou des bourgeons qu’il trouve facilement, même quand la neige est épaisse.

Question

À quelle vitesse maximale l’aigle royal est-il capable de voler ?
3 km/h.
30 km/h.
300 km/h.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la C.

En piqué, l’aigle royal peut dépasser la vitesse de 300 km/h ! C’est ainsi qu’il capture au sol des mammifères (marmottes, lapins…), sa principale source de nourriture.

Question

Comment la marmotte alerte-t-elle ses semblables en cas de danger ?
Elle fait des bonds.
Elle siffle.
Elle fait la morte.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la B.

Véritable sentinelle de la montagne, la marmotte siffle pour alerter ses semblables en cas de danger, par exemple, si l’aigle royal (leur prédateur) surgit. Dès que les autres marmottes entendent le sifflement, elles filent se cacher dans le terrier !

Question

De quelle couleur est le lièvre variable ?
Gris tout le temps.
Blanc l’été, gris l’hiver.
Gris l’été, blanc l’hiver.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la C.

Gris l’été, le lièvre variable devient blanc l’hiver pour se camoufler dans la neige. Problème : avec le réchauffement climatique, il y a de moins en moins de neige. Il devient donc visible pour ses prédateurs et la survie de l’espèce est menacée.

Question

Quel est le secret du bouquetin pour dévaler les pentes rocheuses sans tomber ?
Ses sabots antidérapants.
Ses cornes aérodynamiques.
Son sang-froid exceptionnel.

Résultat

Tu as donné la bonne réponse.

La bonne réponse était la A.

Le bouquetin est doté de sabots souples et antidérapants qui fonctionnent comme des ventouses et adhèrent aux parois presque verticales. Ses poils, quant à eux, s’allongent et s’épaississent en hiver pour le protéger du froid. Il est parfaitement adapté à la vie en haute montagne !